Du plan Calcul à l’informatique pour les jeunes, au Bac H (1980) et à l’informatique pour tous (1985), quelques jalons historiques à continuer d’explorer dans les archives des ministères concernés.

Alors qu’une action interministérielle a vu le jour pour promouvoir une grande école du numérique, financée en partie par le FEJ, quelle place a tenu le Ministère chargé de la jeunesse et de l’éducation populaire en faveur de l’appropriation des nouvelles technologies de l’information, de la communication, de l’expression, de l’engagement, de l’initiative, de la fabrication ?

Alors qu’une information jeunesse portée par la radio et la télévision n’a jamais pu voir le jour face aux lobbys de l’écrit (1970) – (Cf. travaux de Françoise Tetard – CNRS), des politiques de jeunesse et d’éducation populaire ont néammoins été portées concernant les sujets  de la micro informatique, des radios libres, en passant par les ateliers mécaniques, et les Points CYB espaces jeunes Numériques (1999) ou les récents travaux de l’UNIJ pour une information Jeunesse numérique (2015)…

QUELQUES JALONS POUR UN HISTORIQUE DE L’INFORMATIQUE DANS LE SYSTÈME ÉDUCATIF FRANÇAIS  1970-2000

http://epi.asso.fr/revue/histosom.htm

Quelques points de repère dans une histoire de 40 ans :

L’association Enseignement Public et Informatique (EPI) de février 1971 à février 2011

http://www.epi.asso.fr/revue/histo/h11epi_jb.htm

Notre appel à témoins est ouvert pour le futur séminaire de la SFHJS en juin 2016 : vous avez participé à la mise en place de dispositifs publics ou vous avez bénéficié de ces dispositifs publics, votre point de vue est précieux, venez le partager avec nous.